.

Actualité au PARIC

Index de l'article

 

Contexte

Le Fonds National de l’Emploi est un organisme à caractère social dont la principal mission est la promotion de l’emploi.
Dans le cadre de ses missions d’insertion et de réinsertion, le FNE offre aux chercheurs d’emploi un ensemble de mesure d’appui, qui les accompagnent dans leur itinéraire. Une gamme de programmes tels que le PED, le PADER, l’OPS, le Bureau Cadre et le PARIC sont développés à cet effet.

Le PARIC (Programme d’appui au retour des immigrés ), conduit depuis presque 4 ans par le Fonds National de l'Emploi, avec des partenaires allemands que sont la Word University Service (WUS) et la Zentralstelle für Arbeitsvermittlung (ZAV), est un programme spécial pour la réinsertion socioprofessionnelle des camerounais immigrés de retour au pays. il comporte, par ailleurs, une banque de données pour une main d'oeuvre de référence pour les employeurs.

Le programme est né du désarroi observé chez des chercheurs d'emploi africains ayant été formés à l'étranger, face aux problèmes d'insertion professionnelle dans leur pays d'accueil. Ainsi, le phénomène de retour après une formation se fit ressentir chez ces africains en général et chez les camerounais en particulier.

De nos jours, à cause des mutations technologies assez poussées, les pays industrialisés tentent de combler leur déficit en ressources humaines hautement qualifiées en se tournant vers l'Asie et de plus en plus vers l'Afrique.
Le problème ne laisse plus personne indifférent, quand on sait que la libre circulation de spécialistes hautement qualifiés serait une opportunité de développement, pour le pays qui saurait s'en servir. L'Afrique, et le Cameroun en particulier pourrait dans la même logique bénéficier de ce transfert de technologies significatif pour le développement de son industrie.

Mais si l'insertion voire la réinsertion des uns se fait aisément, il n'en est pas de même pour les autres. En effet, les formations reçues en France, en Angleterre, aux USA et au Canada sont  beaucoup plus facilement appréhendées dans le systèmes local, dirigé en grande partie par des francophones et anglosaxones. celles reçues dans les autres pays à l'exemple de la Russie, la Chine et pour le cas qui intéresse, l'Allemagne sont parfois mal perçues.

Au vu de ce problème, des incitatives sont prises pour intéresser les employeurs au recrutement de ces experts nationaux revenus chez eux (ou désireux de le faire).

C'est pour cette raison que le FNE, dans le cadre de son rôle d'intermédiation entre l'entreprise et les chercheurs d'emploi, a pris l'initiative d'organiser ce séminaire afin réduire certaines réticences à l'embauche des diplômes issus des formations universitaires allemandes jusque là plus ou moins inconnues.

On ne peut néanmoins ignorer que certaines grandes entreprises emploient progressivement des profils issus des horizons divers sans avoir besoins d'un appui financier et matériel extérieur, contrairement aux PME, qui éprouvent encore quelques difficultés à supporter des charges salariales élevées.

Ainsi, ce séminaire devra donner lieu à une réflexion sur les enjeux de l'insertion des diplômés à l'étranger dans le tissu économique camerounais.