Du 12 au 22 Février 2005, une équipe de consultantes envoyée par le Ministère fédéral allemand pour la Coopération économique et le Développement (BMZ) a séjourné au Cameroun et était chargée de l’évaluation du Programme de réintégration. L’évaluation a débuté à Yaoundé et s’est terminée à Douala.

Au cours de cette évaluation, une visite dans institutions allemandes présentes à Yaoundé a permis de mener des discussions sur les possibilités de collaboration entre celles-ci et le PARIC. A l’issu des entretiens, la GTZ, la DED et l’Institut Goethe ont promis de se tourner dorénavant vers le PARIC pour transmettre d’éventuelles offres d’emploi. Dans cette optique, des relations seront maintenues entre le PARIC et ces organisations.

Une rencontre avec Monsieur le Directeur Général du FNE a permis aux consultants, d’avoir une connaissance plus approfondie des missions, de la structure et du fonctionnement du FNE. Cet entretien a également permis de revenir sur le système de pilotage du PARIC par le FNE. Les experts étaient très heureux de remarquer que le Programme est bien intégré au sein du FNE et que celui-ci dispose des instruments de gestion bien établis.

Ensuite, le groupe a été conduit au Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle où une rencontre a eu lieu avec Madame la Secrétaire Générale de cette institution. Monsieur le Directeur Général du FNE y était également présent. Ici, un accent a été mis sur le désir profond du gouvernement camerounais de favoriser le retour des immigrés afin de contribuer à la prospérité de l’économie nationale. Madame le Secrétaire Général nous a fait comprendre qu’une feuille de route était en train d’être mise sur pieds à cet effet.

L’entretien avec les employeurs des anciens immigrés a permis de constater une grande satisfaction de leur part. Grâce à la subvention salariale, leurs employés ont pu mieux gérer matériellement la période critique juste après le retour au Cameroun et a ainsi contribué à accroître leur motivation au travail. Les responsables des entreprises ayant bénéficié de la dotation en matériel de travail n’ont pas manqué de souligner l’innovation technologique à la quelle celle-ci a contribué dans leur entreprise.

En conclusion, l’évaluation a permis aux Consultants d’analyser la situation des anciens immigrés et l’environnement socio-économique au Cameroun afin de faire des propositions pouvant contribuer à apporter des améliorations au Programme de réinsertion du BMZ. Des doléances des différentes personnes rencontrées ont été recueillies et seront transmises au gouvernement allemand. Le rapport final de l’évaluation, ainsi que des propositions des experts sur la nouvelle orientation à donner au Programme de réintégration de la BMZ seront disponibles d’ici la fin de l’année.