Dans le contexte socio-économique actuel, tout comme depuis plus de deux décennies, les opportunités d'emplois salariés s'avèrent très insuffisantes pour répondre aux sollicitations des grandes masses de chercheurs d'emploi, de plus en plus croissantes sur le marché camerounais du travail. C'est pourquoi depuis sa création, le FNE a développé un vaste programme d'appui à l'auto-création d'emplois et à la création de micro-projets. Cet appui se déroule suivant

les six phases ci-dessous :

 

  1. L'accueil et l'évaluation du candidat ;
  2. l'assistance du candidat au montage de son plan d'affaire ;
  3. l'évaluation du projet par le comité de crédit ;
  4. la formation ;
  5. le financement et l'installation
  6. le suivi - encadrement - conseil.

Le volet " suivi - encadrement - conseil " apparaît comme une phase vitale particulièrement dans la phase de démarrage et de développement du projet pour ce qui est des entreprises nouvellement créées. Cet accompagnement fait par le FNE reste cependant insuffisant, car notre organisme ne dispose pas d'assez de ressources, surtout humaines, pour un suivi personnalisé de chaque promoteur. En plus notre action s'atténue lorsque le promoteur a remboursé totalement son crédit.
C'est fort de ces constats que le FNE avait conçu et élaboré le " Programme de Parrainage des Micro entreprises " par les chefs d'entreprises de taille plus importante. Ce programme baptisé " MICROPAR " visait à aider les micro entreprises à mieux assurer leur développement grâce à leur prise en charge par un chef d'entreprise (le Parrain) à travers le développement d'une relation de " la main tendue d'un grand frère à un petit frère ". Il s'agissait ainsi de susciter l'esprit citoyen et d'impliquer les chefs d'entreprise dans un plus grand engagement dans la lutte contre le chômage des jeunes.