Les sources de financement accessibles aux masses les plus demandeuses sont faibles. Et quand elles existent, les taux d’intérêt pratiqués sont prohibitifs et décourageants. Conséquence, mis à part des organismes comme le Fonds National de l'Emploi, qui font de l’investissement social un sacerdoce, nos compatriotes les plus industrieux ne savent vers qui se rapprocher.  

Impulsion sert d’interface entre les deux mondes : les promoteurs et les financiers (investisseurs et autres mécènes).  

L’élargissement de l’assiette des partenaires à de nouveaux mécènes est en cela une nécessité impérieuse voire d’utilité publique.

La nécessité de nouveaux partenaires   Les sources de financement accessibles aux masses les plus demandeuses sont faibles. Et quand elles existent, les taux d’intérêt pratiqués sont prohibitifs et décourageants. Conséquence, mis à part des organismes comme le Fonds National de l'Emploi, qui font de l’investissement social un sacerdoce, nos compatriotes les plus industrieux ne savent vers qui se rapprocher.                

Impulsion sert d’interface entre les deux mondes : les promoteus et les financiers (investisseurs et autres mécènes).

L’élargissement de l’assiette des partenaires à de nouveaux mécènes est en cela une nécessité impérieuse voire d’utilité publique.