FNE - infos - A la Une

barrage-lom-pangarLe Fonds national de l'Emploi a signé vendredi 30 Décembre 2011 à Yaoundé, un protocole d'accord y relatif avec la CWE, l’entreprise chargée de la construction.

La construction du barrage de Lom-Pangar a commencé en novembre dernier. La China International Water and Electric Corp (CWE), l'entrepreneur, a démarré avec les travaux de traversée provisoire du Lom et la construction du pont sur cette rivière. Conformément au calendrier arrêté lors de la signature du contrat de construction et de mise en service en Août dernier, c'est entre février et mars prochain que les travaux de construction du barrage proprement dit devraient commencer. Ingénieurs de génie civil et techniciens sont, entre autres profils, requis pour la réalisation de cet ouvrage. « Nous comptons recruter une vingtaine d'ingénieurs de génie civil et hydro-électricité, techniciens, ferrailleurs, maçons, coffreurs, conducteurs d'engins et autres ouvriers camerounais pour la construction de tentes et des bacs », a déclaré Ding Wang Long, directeur du projet à la CWE.

Pour disposer de cette main d'œuvre, l'entrepreneur se fera aider par le Fonds national de l'Emploi (FNE), avec qui il a signé, vendredi 30/12/2011 à Yaoundé, un protocole d'accord y relatif. « Pour être recruté dans le projet, il faut s'inscrire au Fonds national de l'emploi. Ceux qui auront le profil de ces tâches seront retenus », a tenu à préciser Carnille Moute à Bidias, le directeur général du FNE. Des dispositions ont déjà été prises pour faciliter les recrutements : « Cela va fonctionner par vagues. Quand la phase concernant un ouvrage précis va débuter, on recrutera le nombre de personnes nécessaire, ainsi de suite. A la fin, ce sont près de 3.500 emplois et bien plus qui seront offerts car ce sont des emplois qui se renouvellent », explique le Dg du FNE.

signature-lom-pangarPar cet acte, l'entreprise chinoise remplit l'un de ses engagements prévus dans le contrat. A savoir, travailler avec des Camerounais. Comme pour le projet de construction du pipeline Tchad-Cameroun où il a fourni 75% du personnel, le FNE va mettre son expertise en jeu pour trouver des profils adaptés à la demande de l'entrepreneur.

Les financements pour la réalisation du barrage de Lom Pangar arrivent au fur et à mesure. Les fonds de contre partie sont déjà mobilisés. La Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC) et de la Banque africaine de développement (BAD) qui financent l'usine hydro-électrique, la ligne de transmission et le réseau de distribution associé ont déjà marqué leur accord pour le financement. La Banque mondiale doit tenir son conseil d'administration en mars prochain. Et selon des explications apportées par le directeur général de Electricity Developement Corporation, les premiers décaissements sont attendus dès juin prochain. Le point divergence entre cette institution financière et le gouvernement à propos de la loi sur l'électricité a été réglé C'est une nouvelle avancée pour la réalisation de ce projet.